LES AVOIRS : échéance en vue

Voilà un an que le monde du tourisme s’est arrêté violement, à cause d’un virus : le Covid19. L’ordonnance sur les avoirs n° 2020-315 du 25 mars 2020, fût une tentative imparfaite pour sauvegarder l’industrie du tourisme France.

Le principe est de pouvoir garder en trésorerie l’argent des clients engagés, ce sur 18 mois. Aujourd’hui, la valeur des avoirs impliqués sont par certains estimée à plus de… Un milliard d’€uros, pas moins.

Aujourd’hui les premiers avoirs arrivent à échéance en septembre ou octobre prochain. Les agences auront-elles l’horizon assez dégagé pour faire partir les clients impliqués ? Et le cas échéant, si le vaccin salvateur est trop en retard, pourront-elles rembourser ces sommes en numéraire ? Pour garantir les réservations, une partie de l’argent des clients n’est plus détenu par l’agence : Il est parti soit chez les Tours Opérateurs, les compagnies aériennes, ou les hôtels, par exemple.

Qui aurait imaginé, qu’un an plus tard, la situation soit aussi statique pour les finances du monde du tourisme ?

La majorité des clients sont merveilleusement solidaires. L’objectif maintenant est d’être au rendez-vous de la confiance, qui aujourd’hui est encore là . L’avenir et la réputation du tourisme est en jeu.

Voici un petit rappel des règles applicables avec l’ordonnance. Article