Hause de prix et voyage en groupe

LE PRIX DU PETROLE

Aujourd’hui le prix du pétrole avoisine quasiment les 70 USD… contre 20/30 USD en avril dernier, et cela peut encore monter si les tensions actuelles autour du détroit d’Ormuz perdurent. Nous avons toujours à l’esprit la hausse fulgurante de prix des voyages groupes lors de la guerre du Golfe (août 1990) : Quasiment tous les comités d’entreprises de l’époque ont été contraints de demander à leurs trésoriers des rallonges budgétaires. A la clef c’était parfois plus de 10 % du prix total du voyage ! Il faut le savoir, la partie carburant à elle seule représente entre 17% (pour les avions les plus récents) à 25% des frais d’exploitation des compagnies aériennes.

LES TAXES AERIENNES (et pas que…)

Astuce : si vous signez un contrat groupe, relevez le montant des taxes aériennes au moment de la signature du contrat, pour les comparer plus tard au moment du solde : si elles sont à la baisse vous serez rarement prévenu, et à la hausse vous saurez à quoi vous en tenir. Certaines compagnies y adossent les surcharges pétrole (voir ci-dessus) d’autres pas. Donc si vous comparez les taxes d’une compagnie aérienne à une autre, prenez en compte le prix surcharge carburant incluse, qui est une valeur choisie par la compagnie, et qui donc n’est pas comparable prise à part. LE PRIX TTC : le seul repère qui a valeur de comparaison

Un exemple sur Paris Bangkok, relevé le 15 Mars 2021

Qatar Airways via Qatar

Surcharge carburant 291 € | Taxes aéroport 96 €

EMIRATES via Dubai

Surcharge carburant 100 € | Taxes aéroport 97 €

AIR FRANCE vol direct

Surcharge «internationale» 200 € | Taxes aéroport 79 €

Nous constatons donc que les seules taxes sont à moins de 100 € pour ce vol, quelque soit la compagnie aérienne.

LES DEVISES :

Aujourd’hui, le dollar (devise la plus utilisée) est environ 10% moins chère qu’au début du premier confinement. En revanche un autre exemple Sud Africain : le Rand (cette monnaie très volatile) est bien plus chère.

La conséquence est que vos prix ne sont jamais fermes et définitifs, structurellement parlant. (sauf certains rares contrats, bien ficelés au départ, et encore). Surveillez bien ces trois paramètres pour savoir ou vous en êtes. Un fois sur deux c’est vous qui serez gagnant, et dans ce cas là vous avez les connaissances pour repartir à la négociation !

Image par Orna Wachman de Pixabay

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image