Transport aérien : La réussite de votre voyage en dépend

Le transport aérien vit en cette période de COVID19, une crise sans précédent, par sa durée et son ampleur. Avec ce paradoxe apparent : Les compagnies dites majors sont maintenues en vie à coups de milliards de dollars ou d’€uros, mettent en retraites forcée une partie de leurs flottes comme les Airbus A380, 340, Boeing 757, 767 etc.. Pendant ce temps les LowCost comme Ryanair, Easyjet, Wizzair, réussissent à se mettre en sommeil, et vont se réveiller par elles-mêmes, sans besoin du prince charmant que sont les états pour les reveiller !

Il y a trois catégories principales de compagnies:

-Vols réguliers direct non stop : L’idéal, il n’y a pas plus rapide d’un point A à un point B. Souvent la compagnie nationale du pays de départ ou d’arrivée. 

-Vols réguliers avec changement d’appareil : On les choisit en général pour une question de prix, et oui le voyage plus long est très souvent moins cher. La contrainte principale est le changement d’avion dans le Hub de ces compagnies, voici quelques exemples : 

EMIRATES via Dubai, souvent à bord de somptueux Airbus A380.

SINGAPOUR AIRLINES, via bien sûr Singapour, une valeur sûre depuis toujours.

ETHIOPIAN AIRLINES, via Addis Abeba, ils volent avec des 787 Dreamliners de dernière génération. Un des meilleurs transporteurs africains.

– Vols réguliers LOWCOST, généralement directs, ici on parle de EASYJET, VUELING, TRANSAVIA, NORWEGIAN etc… Les spécialistes des frais ancillaires, comme les bagages, le choix de son siège etc… Ils ont une imagination débordante dans ce domaine. Aux dates de forte demande il arrive que ces vols soient plus chers que les compagnies nationales !

– Et enfin les VOLS SPECIAUX, Charters, ou encore Nolisés (c’est la même chose), Souvent utilisés pour remplir des hôtels Club du bassin méditerranée, des Caraîbes, de l’Océan Indien, des bateaux de croisières, ou des stades lors de grands événements, par exemple.

PERTURBATIONS aériennes : en cas de retard de vol, dans la plupart des cas vous avez le droit à un dédommagement, que vous pouvez demander à la compagnie aérienne, via votre agence de voyage. La valeur de cette indemnité peut varier de 250 à 600 €, par passager. Très généreux n’est ce pas ? Et cela fonctionne.

Quelques outils existent sur internet : 

Seatguru pour connaitre le confort des sièges et plan de cabine, évitez ainsi les deux ou trois sièges à ne jamais réserver dans un avion !

Liste noire des compagnies aériennes, mise à jour régulièrement.

Flightradar24 pour le suivi en temps réel d’un vol, choix par route, ou compagnie aérienne, type d’avion etc..

Flight report, vols par lignes, expérience client, déroulé du voyage, avec des photos, illustrant les différentes étapes.

Airbus A380 HIFLY – Le seul pour le moment acheté d’occasion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =